Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Vincent Wiart : « Des coûts multipliés par deux ou trois »

Le président de la CFDI s’inquiète des effets des modalités envisagées du projet de réforme de la certification pour les diagnostiqueurs et réclame une véritable concertation.


Dans un courrier adressé mardi à la Direction de l'Habitat, de l'Urbanisme et des Paysages (DHUP), Vincent Wiart, le président de la Confédération Française du Diagnostic Immobilier (CFDI), se montre très alarmiste au sujet du futur texte organisant le dispositif unifié des six domaines de certification. Le projet de réforme, présenté aux organisations professionnelles le 15 janvier,  puis aux organismes de certification le 5 février, prévoit une entrée en application dès le 1er janvier 2019.


Or Vincent Wiart dénonce dans son courrier plusieurs « incohérences » parmi les modalités présentées par l’administration centrale du ministère du logement. Il s’inquiète notamment de l’augmentation des coûts des mesures pour les diagnostiqueurs. « Après discussions avec les organismes certificateurs, nous pouvons dire aujourd’hui que le coût de la certification risque de doubler ou tripler selon les organismes », écrit-il.


Le président de la CFDI tient notamment à alerter la DHUP sur les difficultés d’organisation du contrôle sur ouvrage global qui pourrait désormais être réalisé « a priori ». « Les organismes certificateurs devront trouver des auditeurs qualifiés sur 6 compétences, explique-t-il. Ou sinon ils nous enverront lors de l’audit in situ 2 auditeurs, qui représente aujourd’hui un coup d'environ 1 000 € par auditeurs et pour une journée. De plus, pour les certifiés avec mention il sera impossible ce même jour de pouvoir trouver soit une amiante avec mention, donc travaux ou démolition et un DPE mention à l’immeuble ou en tertiaire. »

 

Lire à ce sujet : Réforme de la certification : le CSOG « a priori » et aléatoire, futur casse-tête des OC ?

 

« Nous devons nous mettre de nouveau autour d’une table, sinon... »


D’autre part, Vincent Wiart considère que le régime de la formation continue obligatoire prévoyant 12 à 14 jours de formation sur une même année pourrait également peser sur les finances des diagnostiqueurs. « Je ne suis pas sûr que les organismes payeurs puissent assumer cette dépense, estime-t-il. Il serait judicieux de diluer ces cycles sur les 7 ans ».


Par ailleurs, l’obligation pour le diagnostiqueur de fournir 4 rapports dans la première année lors de la surveillance des mentions amiante, sous peine d’être suspendu, inquiète également Vincent Wiart. « Qu’est-ce qui gêne le législateur qu’un diagnostiqueur qui n’a pas réalisé d’amiante avec mention de rester certifié puisqu’il n’a pas mis en œuvre sa qualification ? », s’interroge-t-il.


C’est pourquoi il réclame une véritable concertation avant la publication d’un arrêté compétences. Selon lui, par ce projet précipité, la DHUP veut « répondre aux politiques et à UFC-Que Choisir ».

 

« Nous devons nous mettre de nouveau autour d’une table afin d'élaborer plus en profondeur la nomenclature du futur arrêté », écrit Vincent Wiart qui, s’il n’est pas entendu, menace de dénoncer à cette même UFC-Que Choisir les modalités du futur arrêté mis en œuvre « qui ne répond pas du tout à leur demande et à la demande des diagnostiqueurs ».

Mise en ligne le jeudi 22 février 2018

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Technicien diagnostiqueur
DEFIM Vincennes appartient à un réseau national de plus de 50 agences. En pleine croissance sur son secteur, nous recrutons un opérateur en diagnostics immobiliers. Objectif du poste Le technicien réalise des diagnostics techniques (Diagnostics performance énergétique, amiante, métrages, gaz, électricité, plomb, termites, états des lieux locatifs...) selon la réglementation. Missions principales Définir les diagnostics immobiliers nécessaires à chacune des missions Procéder au repérage opérationnel dans les divers domaines Diagnostiquer l'état de produits, de matériaux ou de constructions (conservation, dégradation etc.) Réaliser des mesures de locaux et les calculs de surfaces Rédiger des rapports de diagnostics immobiliers Savoir Expérience exigée et connaissance : Posséder les certifications réglementaires (DPE, Gaz, électricité, amiante, termites, plomb) Techniques de métré Techniques de prélèvement et d'analyses Propriétés des matériaux de construction Normes de la construction Pathologies du bâtiment Titulaire d’un permis B Savoir-faire Procéder à un diagnostic amiante avant vente, avant travaux et avant démolition Procéder à un diagnostic d'état parasitaire Procéder à un diagnostic gaz Procéder à un diagnostic de performance énergétique Procéder à un diagnostic plomb avant vente, avant travaux et avant démolition Procéder à un diagnostic électricité Réaliser des plans de locaux ou de lieux La maîtrise du logiciel métier Liciel est requise Savoir-être Bon sens relationnel Très organisé, autonome et fiable Bonne écoute, grande capacité d’adaptation, Esprit d’équipe et goût du challenge, PROFIL Nous recherchons un profil de formation Bac +2 minimum. Vous êtes un homme/femme de terrain, et vous recherchez un nouveau challenge au sein d’une petite structure en croissance Conditions de travail CDI temps plein. Fixe à définir selon expérience + primes Véhicule société + mutuelle + prévoyance Type d'emploi : CDI Expérience: diagnostics immobiliers: 1 an Contact : christian@defim.pro
Dernière demande d'emploi
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Appels d'offres
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2018 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales