Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Sur les forums de DiagActu, le nouveau RAT inquiète
Sur les forums de DiagActu, la publication, jeudi, de l’arrêté du 16 juillet 2019, plonge les diagnostiqueurs dans une certaine perplexité. 
 
Dans un fil de discussion ouvert par @bernardexp dès la publication de l’arrêté du 16 juillet 2019 au JORF, plusieurs membres des forums de DiagActu décortiquent ce texte qui définit les conditions, modalités, formalisation et traçabilité du « repérage de l'amiante avant certaines opérations dans les immeubles bâtis ».
 
Ce sont les compétences requises de l’opérateur de repérage organisées par l’article 4 de l’arrêté qui interpellent les diagnostiqueurs. Selon le texte, l’opérateur doit en effet cumuler trois conditions de compétence pour réaliser un RAT depuis le 19 juillet : être certifié amiante avec mention, être titulaire de la formation SS4 et détenir, ou obtenir par la formation, la compétence lui permettant de procéder à l’estimation de la quantité de matériaux et produits contenant de l’amiante. « Ça ne va courir les rues » résume @marto69. 
 
La dernière condition de compétences suscite notamment les interrogations. « Oui cette histoire de quantité, c'est pas génial, confirme @Tadpol. Je ne vois pas l'intérêt en fait. Après s’il s'agit de donner une évaluation d'une quantité (le plus simple pour nous serait de donner une surface), ça peut passer, mais vu qu'il y a la référence au texte sur le diag déchets, je crains que ce ne soit pas aussi simple ».
 
« Cela risque de nous retomber dessus et augmenter les litiges »
 
Un peu pus loin dans la discussion, il estime qu’ « il va falloir bien rédiger ça pour éviter les ennuis. Par exemple partir sur une quantification en m² me semble le plus simple, puis préciser que c'est seulement une évaluation et que ça ne peut pas servir de base à un devis de désamiantage ou un plan de retrait ».
 
« Perso, je ne vois pas ce que ça fait là puisqu'il y a le diag déchets pour ça. Ce n'est pas très cohérent, confirme @n&b. Par contre, notre boulot est de repérer correctement. »
 
@redox se dit lui-aussi inquiet par « cette notion de quantifier l'amiante en place après notre repérage que ce soit en mètre linéaire en mètre cube en mètre carré en unité, écrit-il. Cela risque de nous retomber dessus et augmenter les litiges car par exemple si tu dis qu'il y avait 300 mètre carré de fibro et qu'au final il y en avait peut-être 250 ou 320, le donneur d'ordre peux venir te chercher des poux dans la tête en te disant qu'il a soit payé trop cher ou alors il doit rajouter un supplément et donc te faire supporter ça sur ta RCP ».
 
Certification avec mention, croquis, cohérence avec les autres repérages déjà existants, etc. : dans ce fil de discussion, les diagnostiqueurs relèvent d'autres points peu clairs... 
 
Mise en ligne le lundi 22 juillet 2019

Toutes les actualités

Toutes les actualités Veille Réglementaire

Toutes les actualités Veille Décideurs

Tous les webinaires

Toutes les actualités formation

Toutes les interviews

 

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Dernière demande d'emploi
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Webinaires
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2019 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales