Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Une « étude » très contestable des tarifs de diagnostics immobiliers

L’agence de gestion locative en ligne Flatlooker a publié fin décembre un comparatif des tarifs de diagnostics immobiliers dans plusieurs grandes villes françaises.


« Les prix de diagnostics immobiliers vont du simple au double voire au triple pour des prestations comparables », peut-on lire depuis fin décembre sur les sites Internet de plusieurs médias nationaux, dont Le Figaro, se référant à des chiffres publiés par l’agence de gestion locative en ligne Flatlooker.

 

Selon ces tarifs relevés « entre les deux extrêmes », Flatlooker note un prix moyen de 152,9 euros à Bordeaux contre 316,5 euros à Rouen. Marseille, Paris et Lyon se tiennent dans un mouchoir de poche autour de 180 euros tandis que Lille et Toulouse sont un cran plus chères.


En se basant sur les prix les plus bas proposés dans chaque ville, Flatlooker a également enregistré de très gros écarts. À Paris par exemple, le professionnel le moins cher du marché propose un ensemble à 124,5 euros contre 360 euros pour le plus cher.


« Ces variations de prix s’expliquent par un jeu de l’offre et de la demande très différent d’une ville à l’autre, souligne Thomas Alazet, expert immobilier chez Flatlooker, interrogé dans l’article du Figaro. Nous référençons une centaine de professionnels à Paris contre seulement quelques-uns à Rouen. »

 

Publicité gratuite au détriment des diagnostiqueurs


Mis à part que « l’étude s’est concentrée sur les tarifs d’un pack incluant les 7 diagnostics obligatoires (DPE, État des risques et pollutions, surface habitable, plomb, amiante, électricité, gaz) », on n’en saura pas plus sur les modalités de réalisation de ce comparatif.

Une étude qui n’en est donc pas une, mais qui aura fourni le prétexte à des articles négatifs sur la profession, entrainant avec eux des commentaires peu amènes d’internautes à l’égard des diagnostics immobiliers et des diagnostiqueurs.  « Tout un tas de diagnostics sans intérêt et surtout dont le résultat varie beaucoup selon l'entreprise qui le réalise pour le même logement. Aucun sérieux là-dedans », peut-on lire par exemple. Ou encore : « Enorme fumisterie ces diagnostics. Quand tu vois certaines baraques, même neuves, tu te poses la question de qui a fait ce constat et combien y avait sous la table ». Autre commentaire parmi bien d’autres : « Le principe invariable étant que chaque transaction immobilière soit prétexte à rassasier sa flopée de parasites, y compris les plus roublards et incompétents ».


Mais ce comparatif des tarifs de diagnostics immobiliers publié par Flatlooker, qui propose sur son site de réaliser les diagnostics immobiliers de ses clients, aura au moins atteint son but : celui de s’assurer une bonne publicité gratuite.

 

Alain Périé

Mise en ligne le lundi 6 janvier 2020

Toutes les actualités

Toutes les actualités Veille Réglementaire

Toutes les actualités Veille Décideurs

Tous les webinaires

Toutes les actualités formation

Toutes les interviews

 

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Dernière demande d'emploi
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Webinaires
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2020 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales