Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Les acteurs du diagnostic immobilier et du repérage amiante, tous unis face à la crise

L'essentiel des acteurs influents du marché du diagnostic immobilier, organisations professionnelles, réseaux de franchises et réseaux intégrés, laboratoires, etc..., ont rédigé ce mardi un communiqué unitaire pour affirmer avec force la position de la filière au sujet des conditions de la poursuite de son activité.

 

Il s'agit-là d'une prise de position inédite pour notre filière. L'essentiel des acteurs influents du marché du diagnostic immobilier, organisations professionnelles (CDI FNAIM, FIDI), réseaux de franchises (Agenda, Diagamter, EX'IM, Arliane...), réseaux intégrés (ADX Groupe, AC Environnement...), laboratoires (membres de l'ULSB, Eurofins, Air Lab...) et autres acteurs de son écosytème, ont rédigé ce mardi un communiqué unitaire pour affirmer avec force la position de la filière au sujet des conditions de poursuite de leur activité.

 

L'inquiétude est grande également à propos de la non prise en compte du chômage partiel qui pourrait conduire à la défaillance de la filière et mettre à l'arrêt le marché de l'immobilier et de la construction.

 

Pour prévenir la propagation du virus Covid-19, les professionnels du diagnostic immobilier, du prélèvement de l’air et de l’analyse rappellent dans ce communiqué qu’ils « souscrivent sans réserve à l’appel du président de la république, et ont décidé de cesser toutes les missions et interventions devant être réalisées en site occupé, chez des particuliers ou sur des chantiers non sécurisés, à l’exception des interventions urgentes liées à une situation exceptionnelle ».
 
Confrontée à une « baisse très significative » de son activité, la profession fait également « face au ralentissement de son écosystème lié à sa sécurisation (transporteurs, laboratoires d’analyses), sans compter l’absence d’équipements de protections individuelles et d’un usage habituel impératif dans nos missions, en application du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 portant réquisition des masques FFP3 ». 
 
Cette situation met l’ensemble des acteurs « en incapacité de garantir une mission exhaustive sans risque d’être porteur involontaire et massif de la propagation du virus », constatent les signataires de ce communiqué. 
 
« Il est fondamental que l'administration accompagne ces efforts par la prise en charge du chômage partiel de nos salariés et que l’ensemble de la profession, en majorité des micro-entreprises, des indépendants et des PME, soit indemnisé. »
 
Néanmoins, « pour ne pas ajouter à la guerre sanitaire, une destruction économique sans précédent », la profession, en cohésion avec l’ensemble des acteurs de la filière du diagnostic immobilier (laboratoires d’analyses) annonce avoir mis en place un groupe de travail, « pour déterminer quelles seront les process stricts à mettre en œuvre afin de re-modéliser nos activités par type de diagnostics, de clientèle, de zones géographiques et de modalités d’intervention, actuellement et dès le retour des commandes ».
 
« L’aide à l’évaluation des risques est notre principale compétence, rappelle ce communiqué, et nous sommes prêts à travailler aux côtés de nos clients à l’élaboration de protocoles adaptés à la crise sanitaire que nous traversons. En relation avec les directions techniques et les comités sociaux économiques (CSE), nos entreprises étudient la mise en place de ces protocoles sûrs et sécuritaires respectant les gestes barrières que nous soumettrons aux pouvoirs publics. »
 
En contrepartie, les acteurs de la filière considèrent « fondamental » que l'administration « accompagne ces efforts par la prise en charge du chômage partiel de nos salariés et que l’ensemble de la profession, en majorité des micro-entreprises, des indépendants et des PME, soit indemnisé ».
 
« Nos entreprises sont jeunes et dynamiques mais restent très fragiles économiquement. Et la non prise en compte du chômage partiel pourrait conduire à la défaillance de l’ensemble de la filière et mettre à l’arrêt le marché de l’immobilier et de la construction, estime la filière unie dans cette communication.
 
« Notre profession est solidaire des actions mises en œuvre pour limiter la propagation du virus. Nous restons ainsi pleinement mobilisés et unis pour faire face aux enjeux cruciaux et pérenniser notre profession dans l’intérêt de tous nos concitoyens. »
 

 
Les logos apparaissant dans le visuel du communiqué sont issus d'une sélection opérée par la CDI FNAIM et validée par la FIDI. Toutes les entreprises signataires ou simplement désireuses de faire connaitre leur position commune ne pouvaient évidemment pas y être visibles.
Mise en ligne le mardi 24 mars 2020

Toutes les actualités

Toutes les actualités Veille Réglementaire

Toutes les actualités Veille Décideurs

Tous les webinaires

Toutes les actualités formation

Toutes les interviews

 

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Dernière demande d'emploi
Technicien diagnostiqueur
Objet : CANDIDATURE + EXONERATION DE CHARGES / AFPR Madame, Monsieur, Etant dans le bâtiment depuis plus de 25 ans. J’ai acquis le titre de Maître Artisan ainsi que les qualifications QUALIBAT technicité confirmée et RGE. Gages de rigueur et de professionnalisme. Je fût également Maître d’apprentissage car j’aime autant transmettre que recevoir ( un de mes apprenti a fini « meilleur apprenti PACA « ). Tout au long de mon parcours, je me suis formé, notamment, aux règles d’hygiène et de sécurité, étant chargé de prévention. Attiré par le métier de diagnostiqueur depuis longtemps, j’ai eu l’opportunité de faire une reconversion et de me former chez FORMADIAG et d’être certifié par B2C. C’est pourquoi je me permets de vous proposer ma candidature mais également une solution intéressante pour tout employeur. En effet, l’ AFPR ( action de formation préalable au recrutement ) vous permet de vous exonérer pendant deux mois des cotisations sociales sous- réserve, à la clé, de la signature d’un CDI ou CDD. Ainsi, cette option vous permet de me faire intégrer vos équipes et votre méthodologie à moindre coût. Etant éligible à ce type de contrat, il me semble que nous y trouvions chacun notre intérêt afin de démarrer ensemble une collaboration fructueuse. Avec ces temps de crise et de ralentissement économique, je suis plus que motivé pour vous apporter mes services afin de redynamiser notre activité et combler le retard accumulé pendant ce confinement. Je suis à votre disposition immédiatement et me tiens prêt à relever ce défi à vos cotés. Dans l’attente de vous lire, Veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués.
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Webinaires
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2020 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales