Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Des diagnostiqueurs plutôt confiants au sujet de la reprise
Un effet de rattrapage porte la demande de diagnostics immobiliers lors de ces premiers jours de déconfinement. De quoi rassurer des diagnostiqueurs qui sont 60% à se montrer confiants dans la capacité de leurs marchés à retrouver des flux normaux. 
 
Pour plus de trois diagnostiqueurs sur quatre (77%), le marché du diagnostic immobilier aura pleinement repris, au plus tard, à la rentrée de septembre. 60% d’entre eux se montrent confiants au sujet de cette reprise et les premiers jours de l’après confinement semblent leur donner raison. Voici quelques-uns des enseignements de notre nouveau sondage réalisé du 13 au 16 mai auprès de 541 chefs d’entreprise de diagnostics immobilier.
 
Le 15 mai, toutes les entreprises ou presque (97%) avaient repris une activité sur sites. Pour les autres, c’est un manque d’EPI ou d’une demande encore jugée insuffisante sur le marché local qui retarde cette reprise. Une pénurie d’EPI qui perdure puisque 60% des chefs d’entreprises interrogés font encore état de difficultés de réapprovisionnement (ils étaient 85% le 24 avril lors de notre dernier sondage). 
 
Les premiers jours de l’après confinement semblent avoir quelque peu rassurés les diagnostiqueurs. Dès la première semaine de l’après 11 mai, 62% d’entre eux constataient déjà une reprise de la demande de diagnostics immobiliers, même si une forte hétérogénéité apparaît selon les régions et les marchés locaux. Pour certains, cette reprise est nette. « Mon activité a repris très fort depuis le 11 mai, avec un CA prévisionnel de 20 000€ pour les missions déjà validées sur mai », indique par exemple un professionnel basé dans le Val-de-Marne. Même constat en Aveyron : « reprise très forte depuis le déconfinement. Voir si la tendance se confirme dans les semaines à venir, tempère cependant un autre diagnostiqueur. 
 
Effet de rattrapage 
 
Car pour beaucoup d’entre eux, c’est un effet de rattrapage qui porte actuellement la demande lors de ces premiers jours de reprise. « Je pense qu'il faudra attendre le dernier trimestre pour revoir un volume d'activité correct, écrit par exemple un diagnostiqueur marseillais. Dans l'immédiat, on est dans l'effet bouchon : ce qui était en attente à la fermeture est en train de sortir. » Un de ses confrères de la Loire-Atlantique le confirme : « nous reprogrammons ce qui a été déprogrammé il y a deux mois mais les nouveaux flux de demandes sont très faibles, donc grosse incertitude pour début juin... ». Observation identique en Touraine : « la demande en diagnostics amiante est là. Pour les diagnostics immobiliers vente et location, après le 'rattrapage' des missions de mars, il faut que toute la chaîne se relance ». « Confiant d'une reprise d'activité dès que tous nos prescripteurs auront repris leurs activités (notaires, agences, bailleurs, promoteurs, ...), estime pour sa part ce professionnel exerçant à Villeneuve-d'Ascq (Nord).
 
En revanche, pour d’autres, c’est plutôt la douche froide dans cet immédiat après confinement. « Il n'y a pas plus d'appels que d'habitude », s’inquiète un professionnel basé dans le département des Bouches-du-Rhône. « Reprise timide depuis le déconfinement, 3 appels ce jour confiait le 14 mai un diagnostiqueur installé dans la Vienne. « Un démarrage timide », indique aussi sobrement un de ses confrères des Hauts-de-Seine.
 
Une confiance mesurée
 
Bref, les diagnostiqueurs ne versent pas dans un optimisme béat. Un chef d’entreprise sur deux, se dit « plutôt confiant » sur la reprise et seuls 10% indiquent être « tout à fait confiant ». 
 
Pour 80% des diagnostiqueurs, le marché des diagnostics immobiliers location/vente aura pleinement repris au plus tard à la rentrée de septembre. 8% font même preuve d’un optimisme à toute épreuve en estimant que l’activité aura repris normalement dès ce mois de mai, tandis plus qu’un quart des diagnostiqueurs (26%) considèrent que cette reprise interviendra en juin. 41% des diagnostiqueurs interrogés la prévoient seulement en septembre. Enfin, seuls 11% des diagnostiqueurs n’imaginent une reprise complète qu’en 2021. 
 
Des résultats assez comparables sur le marché de l’avant-travaux, où la reprise des flux normaux interviendra dès le mois de mai pour 11% chefs d’entreprise interrogés, pour 22% en juin, 9% en juillet et pour 33% en septembre. Ce sont ainsi 75% des diagnostiqueurs qui prévoient un retour à la pleine activité sur ce marché, au plus tard, à la rentrée de septembre. 10% ne l’espèrent qu’en 2021. 
 

DiagActu remercie vivement toutes celles et ceux qui participent régulièrement à nos sondages en répondant à nos questionnaires (plus de 10% des entreprises de la filière nous font la confiance de nous transmettre régulièrement leurs témoignages). Ces réponses nous sont très précieuses car elles nous permettent de délivrer une information plus pertinente pour toujours mieux accompagner les diagnostiqueurs, notamment dans la période très particulière que nous vivons.

 
Lire également :
Mise en ligne le lundi 18 mai 2020

Toutes les actualités

Toutes les actualités Veille Réglementaire

Toutes les actualités Veille Décideurs

Tous les webinaires

Toutes les actualités formation

Toutes les interviews

 

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Technicien diagnostiqueur
Le Groupe DEKRA Industrial, pour son activité de Diagnostic Immobilier, recherche un(e) diagnostiqueur (se) pouvant intervenir sur la région Limousin. Rattaché(e) au manager de proximité, vous réaliserez pour le compte de nos clients (grands comptes, industriels, institutionnels, etc …) des diagnostics techniques immobiliers. Véritable ambassadeur(rice) de notre savoir-faire auprès des clients, vous mettez chaque jour votre expertise technique au service de la sécurité des personnes, des biens et de l'environnement. Dans le cadre de vos missions : • Vous réalisez des diagnostics avant travaux et/ou démolition, afin de garantir la sécurité du personnel • Vous réalisez des diagnostics techniques immobilier afin sécuriser la transaction des biens • Vous effectuez les prélèvements nécessaires et transmettez les échantillons aux laboratoires d'analyses • Vous réceptionnez les résultats, rédigez les rapports correspondants et préconisez les actions correctives à effectuer Profil : De formation technique Bac à Bac +2 dans le domaine du bâtiment, vous êtes capables d’identifier les matériaux contenant de l’amiante. Titulaire des certifications nécessaires à jour, vous justifiez d’une première expérience dans le diagnostic immobilier. Les certifications « Amiante mention » et « DPE Mention » seraient un plus. Doté(e) de fortes compétences techniques, vous êtes une personne de terrain. Vos qualités relationnelles et commerciales vous permettront de réussir dans ce métier de conseil. Salaire fixe sur 13 mois – Variable sur Objectif – Défraiement – Forfait repas ou ticket restaurant - Mutuelle groupe - Fourniture d’un véhicule de service ou de fonction selon condition – tablette- téléphone
Dernière demande d'emploi
Technicien diagnostiqueur
Objet : CANDIDATURE + EXONERATION DE CHARGES / AFPR Madame, Monsieur, Etant dans le bâtiment depuis plus de 25 ans. J’ai acquis le titre de Maître Artisan ainsi que les qualifications QUALIBAT technicité confirmée et RGE. Gages de rigueur et de professionnalisme. Je fût également Maître d’apprentissage car j’aime autant transmettre que recevoir ( un de mes apprenti a fini « meilleur apprenti PACA « ). Tout au long de mon parcours, je me suis formé, notamment, aux règles d’hygiène et de sécurité, étant chargé de prévention. Attiré par le métier de diagnostiqueur depuis longtemps, j’ai eu l’opportunité de faire une reconversion et de me former chez FORMADIAG et d’être certifié par B2C. C’est pourquoi je me permets de vous proposer ma candidature mais également une solution intéressante pour tout employeur. En effet, l’ AFPR ( action de formation préalable au recrutement ) vous permet de vous exonérer pendant deux mois des cotisations sociales sous- réserve, à la clé, de la signature d’un CDI ou CDD. Ainsi, cette option vous permet de me faire intégrer vos équipes et votre méthodologie à moindre coût. Etant éligible à ce type de contrat, il me semble que nous y trouvions chacun notre intérêt afin de démarrer ensemble une collaboration fructueuse. Avec ces temps de crise et de ralentissement économique, je suis plus que motivé pour vous apporter mes services afin de redynamiser notre activité et combler le retard accumulé pendant ce confinement. Je suis à votre disposition immédiatement et me tiens prêt à relever ce défi à vos cotés. Dans l’attente de vous lire, Veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués.
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Webinaires
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2020 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales