Mon compte
Créer un compte
Pourquoi créer un compte
 
Hassad Mouheb : « Les diagnostiqueurs immobiliers sont la pierre angulaire de la rénovation énergétique des bâtiments »
Publi-reportage
Hassad Mouheb, directeur de l’institut Wedge Formation, évoque le marché de la rénovation énergétique et invite les diagnostiqueurs immobiliers à ne pas manquer le virage de la transition écologique.
 
Vous avez souvent défendu l’idée que les diagnostiqueurs immobiliers devaient jouer les premiers rôles dans le cadre de la rénovation énergétique, qu'en est-il désormais ?   
 
Aujourd'hui notre position n'a pas évolué tant la demande est immense et je dirais même que le diagnostiqueur immobilier s’impose comme la pierre angulaire des politiques de rénovation énergétique qui se déploient dans tous les secteurs, résidentiels comme tertiaires. Ses capacités à s'adapter et à passer d'une discipline à une autre, l'acquisition des bases de la thermique du bâtiment et la pratique de cette dernière depuis un certain nombre d'années en font un acteur majeur qui se démarque par une vision plus globale et plus proche du terrain que d’autres professionnels et de certains thermiciens.
 
Quelles sont, d'après vous, les potentiels de ce marché et ses besoins humains ?
 
On peut tout d’abord tirer un bilan sur la base de l'année écoulée. Selon l'Anah (Agence nationale de l’habitat), 250 000 logements ont été rénovés en 2020, soit une hausse de 60 % par rapport à 2019. Cela représente 50 000 emplois directs créés pour la filière BTP et, dans le contexte actuel de pandémie, cette dynamique est exceptionnelle !  Et cela va s'amplifier tant les objectifs dans les années à venir sont ambitieux.
 
Ces rénovations ont pu être réalisées en majeure partie via le dispositif MaPrimeRénov’, qui va s'affirmer dans les mois à venir comme le dispositif le plus puissant pour atteindre les objectifs en matière de rénovation. Toujours pour l'année 2020, ce sont 1.4 milliards d’euros d'aides qui ont en effet été distribuées pour plus de 3 milliards d’euros de travaux engagés. L'incitation a donc bien fonctionné et cette réussite devrait en appeler d’autres dans les prochaines années ! 
 
Justement, quelles sont les perspectives pour l'année 2021 ? 
 
Depuis janvier 2021 le dispositif incitatif n'est plus seulement réservé aux ménages les moins aisés. Il s’adresse désormais à tous les ménages sans restriction de revenus. De plus, à compter du mois de juillet il sera étendu aux bailleurs. Cet élargissement de l’éligibilité au dispositif MaPrimeRénov’ devrait permettre d’atteindre le chiffre de 600 000 opérations de rénovation en 2021, soit près de 3 fois plus qu’en 2020. On peut donc imaginer au moins autant de création d'emploi que l'année passée.
 
Si je qualifie ces métiers de pérennes, c'est en raison de l'objectif ambitieux fixé pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. En d'autres termes, cela signifie pour le secteur du bâtiment de réduire de 50% sa consommation énergétique finale et ainsi d’atteindre le niveau BBC pour tous les bâtiments. Tout cela ne va pas se faire en jour, mais plutôt par tranche d'environ 500 000 logements par an, conformément aux objectifs du Plan Climat, ce qui assure des années, et mêmes des décennies d’activités pour mettre à niveau le parc immobilier.
 
Comment Wedge Institute s’est positionné sur ces thématiques et quelles en sont les synergies pour les diagnostiqueurs ? 
 
L'ensemble de la profession sait que nous sommes pionniers dans la formation aux métiers de l'efficacité énergétique, cela date de la première loi Grenelle à l’issue de laquelle nous avons développé nos premiers cycles de formation. Pour ce qui est de la rénovation énergétique, nous formons les artisans pour l’obtention du label RGE, indispensable pour l’éligibilité des travaux aux dispositifs d’aides au financement, mais aussi des auditeurs thermiques pour les validations requises des projets par la réglementation ainsi que pour les contrôles de conformité des travaux. Ce sont sur ces deux dernières thématiques que les diagnostiqueurs peuvent tirer leur épingle du jeu tant ces compétences sont recherchées sur le terrain. Celles-ci sont valorisées par un diplôme reconnu ce qui fait de nous un partenaire de choix pour les structures qui recrutent ce genre de profils. 
 
Malgré la crise actuelle, vous semblez toujours optimiste ?
 
Comme pour tout le monde, cette crise sanitaire a ralenti notre développement mais, depuis la rentrée, nous constatons un très bel élan, qui nous rappelle la dynamique insufflée par les lois Grenelle. 
Je suis régulièrement invité à l’étranger pour animer des conférences autour des problématiques énergétique et climatique. Le modèle Français en matière de rénovation est admiré et je suis fier d’en faire la promotion. En nous faisant confiance, les diagnostiqueurs seront bien entourés, par une équipe qui a pris le virage de la transition écologique depuis des années maintenant. Nous leur permettons d’avoir toutes les cartes en main pour ne pas manquer ce que je qualifierais de marché du siècle, à l'image de la révolution industrielle ou plus récemment de celle de l'internet.
Mise en ligne le mercredi 10 février 2021

Toutes les actualités

Toutes les actualités Veille Réglementaire

Toutes les actualités Veille Décideurs

Tous les webinaires

Toutes les actualités formation

Toutes les interviews

 

Emploi
Sous-traitance
Annonces
Dernière offre d'emploi
Dernière demande d'emploi
DiagActu sur twitter
DiagActu
Qui sommes nous ?
Espace recruteur
Kit média annonceur
Nos autres sites
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Annuaire professionnel
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Webinaires
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2021 DiagActu - Gestion des cookies - Mentions légales