EFFET DE SERRE Technique

Publié le par Alain

Jeudi 22 novembre 2007, le CEREN (Centre d’Études et de Recherches Économiques sur l’Énergie) a présenté à Paris l’impact en 2020, sur le bilan carbone du résidentiel et du tertiaire, des principales mesures, issues du Grenelle de l’Environnement. Bonne nouvelle : elles sont « globalement cohérentes avec l’objectif de réduction de 40 % des émissions de CO2 en 2020 » affirme le CEREN.

Si les mesures annoncées lors du Grenelle de l’environnement sont prises et appliquées, le bilan carbone national des bâtiments résidentiels et tertiaires en 2020, évalué à 61,1 millions de tonnes de CO2, sera inférieur de plus de 36 % à celui de 2005 et de près de 27 % de celui de 1990. Cela permet de passer l’objectif européen de réduction d’au moins 20% des émissions nationales de CO2 en 2020 et de contribuer fortement à atteindre l’objectif, renforcé lors du Grenelle de l’Environnement, d’une réduction de 40 % explique le CEREN.

Pour avancer ces chiffres, le CEREN s’est appuyé sur un exercice de prévision de la demande nationale en énergie à l’horizon 2020, mené début 2007. Il a ensuite modélisé l’impact de quatre mesures phares, adressant la construction neuve et la rénovation dans les bâtiments existants dans les deux secteurs étudiés.

Mesure 1 : la construction neuve dans le résidentiel
1/3 des logements neufs <= 50 kWh/m² des 2010 Totalité des logements neufs <= 50 kWh/m² des 2012 Baisse de 31% de la consommation unitaire prévisionnelle 2020 des logements neufs (i.e. construits entre 2006 et 2020) Baisse des émissions directes : - 3,7 Mt CO2 Mesure 2 : la rénovation des bâtiments existants résidentiels 1,5% du parc change de propriétaire chaque année -> 110 kWh/m²
+ 400 000 logements par an à 80 kWh/m² (dont 120 000 HLM)
Baisse de 21% de la consommation unitaire prévisionnelle 2020 des logements construits avant 2006
Baisse des émissions directes : – 12,4 Mt CO2

Mesure 3 : la construction neuve dans le Tertiaire
Baisse des CU à 50 kWh/m² dans le tertiaire neuf (effet 2012)
Baisse de 57% de la consommation unitaire prévisionnelle 2020 des bâtiments neufs (i.e. construits entre 2006 et 2020), baisse très importante en raison de la climatisation électrique très pénalisée par la nouvelle norme.
Baisse des émissions directes : – 3,1 Mt CO2

Mesure 4 : la rénovation des bâtiments existants tertiaires
– Tertiaire public
Bâtiment de l’État : CU = 80 kWh/m² en 2020
Autres public : 1/3 des bâtiments à 80 kWh/m² en 2020
– Tertiaire privé
Baisse des CU aussi forte que dans le résidentiel existant
Baisse de 25% de la consommation unitaire prévisionnelle 2020 des bâtiments construits avant 2005, baisse très importante en raison de la climatisation électrique très pénalisée par la nouvelle norme.
Baisse des émissions directes : – 5,5 Mt CO2

Synthèse globale des émissions CO2 (en Mt) selon les différentes variantes
1990 (Citepa) : 83,4
2005 (Citepa) : 92,6
2005 (CEREN) : 96,3
2020 Base : 91,6 (-4,9%)
2020 MDE : 85,9 (10,8%)
2020 Grenelle : 61,1 (-36,5%)

Source: le Moniteur-expert

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT