« IL SUFFIT D'OFFRIR UN CAFÉ AU DIAGNOSTIQUEUR POUR GAGNER DEUX CLASSES » Technique

Publié le par Alain

Dans un article publié lundi 8 juillet par nos confrères de Batiactu, un élu, membre de l’association Amorce, aurait tenu des propos calomnieux à l’égard des diagnostiqueurs. Intolérable.

 

Amorce, une association des collectivités territoriales et des professionnels de l’efficacité énergétique, a vivement critiqué le projet de loi énergie et climat dans un article de nos confrères de Batiactu publié lundi 8 juillet.

 

Selon Nicolas Garnier, délégué général de l’association, le texte « n’est pas assez acéré pour répondre aux objectifs en matière de rénovation » et il constituerait même une forme de recul par rapport à la loi de transition énergétique de 2015.


Selon l’article de Batiactu, l’association Amorce n’est pas convaincue non plus de l’efficacité à court et moyen terme de l’interdiction des passoires thermiques à la location. « Cette mesure ne déclenchera donc pas, dans l’immédiat, des travaux de rénovation, estime Nicolas Garnier. D’autant plus que pour que cela soit le cas il faudrait tout d’abord que le DPE soit fiabilisé, ce qui n’est pas encore le cas, même si des travaux sont en cours ».

 

L’ensemble d’une profession attaquée

 

Mais des propos qui auraient été tenus par un élu, membre de cette association Amorce, ont de quoi choquer : « …en l’état actuel des choses, il suffit d’offrir un café au diagnostiqueur pour gagner deux classes », peut-on lire dans ce même article.

 

Des propos calomnieux, intolérables, attentant à l’éthique de l’ensemble d’une profession qui a pourtant démontré sa capacité à améliorer constamment ses compétences et la qualité de ses prestations.

 

A ce jour, la profession, notamment par ses organisations professionnelles, n’a pas réagi… 

 

Propos méprisants à l’égard de la profession : la CDI FNAIM réagit sur Batiactu

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

EXIM

NOS OFFRES D'ABONNEMENT