LES AGENTS IMMOBILIERS ONT AUSSI LEUR PROTOCOLE D'INTERVENTION EN RISQUE COVID-19 Technique

Publié le par Alain

Le « Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la reprise des activités des métiers de l’immobilier », publié jeudi 30 avril par la FNAIM et l’UNIS, prévoit notamment les modalités de visites des biens, occupés ou non, ainsi que les règles de transmission des clés aux diagnostiqueurs.  

 

Deux semaines après les diagnostiqueurs, c‘est au tour des agents immobiliers de publier leur protocole d’intervention en risque Covid-19. Les professionnels de l’immobiliers sont ainsi tenus de prendre connaissance du « Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la reprise des activités des métiers de l’immobilier », publié jeudi 30 avril par la FNAIM et l’UNIS, afin d’actualiser leur document unique d’évaluation des risques (DUER) pour y retranscrire les risques relatifs à l’épidémie Covid-19. 

 

Ce guide long de 33 pages prévoit des préconisations pour les activités de transaction et de gestion locative (visites, signatures, états des lieux, relations avec les tiers), pour les activités de syndics (convocation des réunions, modalités pratiques de la tenue des réunions, modalités pratiques d’organisation et de tenue de rendez-vous extérieurs), et pour les activités de promoteurs-rénovateurs (signatures des actes, chantiers, participation aux assemblées de copropriété, visites de chantier, relations avec prestataires et partenaires).

 

En ce qui concerne la transaction immobilière, il faut retenir de la lecture du guide que les visites « physiques » des logements pourront de nouveau se réaliser à partir du 11 mai, les préconisations prévoyant les cas de visites de logements occupés ou non, même si « l’approche la plus prudente tendra donc à limiter la visite de biens occupés ». 

 

Cependant, la présentation « virtuelle » du bien à l’aide de photographies ou vidéos soit en alternative aux visites réelles, ainsi qu’une sélection accrue des candidats, à l’aide, notamment, d’une « découverte client poussée », effectuée en amont des visites physiques, sont conseillées aux agents immobiliers, « afin de limiter autant que possible les visites inutiles ».

 

Pour les visites physiques par des candidats dans des biens vides d’occupants, celles-ci seront espacées et le logement aéré dans le respect des consignes sanitaires. Les « visites groupées » en présence de plusieurs candidats sont exclues, ainsi que les « visites successives rapprochées où les candidats attendent les uns après les autres dans l’escalier ». 

 

Pas de passage des clés de main en main 

 

Le candidat devra avoir été informé de l’importance de se munir d’un masque et devra se laver les mains à l’aide de gel hydro-alcoolique à l’arrivée sur les lieux et en sortant des lieux.

 

Dans tous les cas, les gestes barrières et la distanciation sociale d’un mètre minimum devront être respectés.

 

Dans les biens occupés, il conviendra à l’agent immobilier, en plus des règles applicables à la visite d’un bien vide, de veiller au respect de mesures de prudence telles que « de s’assurer au préalable par tout moyen de l’information et de l’accord de l’occupant en titre sur la visite du bien occupé avec des tiers » , ainsi que de « l’absence ou non dans les locaux de personnes à risque de santé élevées ou souffrant du Covid-19 ». Toutes les personnes présentes devront être munies de masques et s’être nettoyées les mains au gel hydro-alcoolique avant toute visite puis après la visite. Autant que possible, toutes les portes ou fenêtres seront ouvertes ou fermées par l’occupant, de sorte à limiter au maximum le contact par les personnes effectuant la visite (collaborateur. rice ou client) avec les surfaces.

 

Le guide rappelle que « l’administrateur de biens comme le négociateur sont appelés à intervenir en coordination avec de nombreux prestataires extérieurs », notamment les diagnostiqueurs, et que « les règles de distanciation sociale et les gestes barrières devront être respectés ». En ce qui concerne la transmission des clés, celles-ci devront notamment « être remises et entreposées de telle sorte à éviter de passer de main en main et pourront être désinfectées à l’aide d’un spray ou autre ».

 

Au même titre que celui destiné aux professionnels du diagnostic immobilier, ce guide de préconisations sera mis à jour selon l’agenda des précisions annoncées par le 1er ministre : projet de loi, déconfinement par départements, limitation à la participation aux réunions, etc.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT