LES BUREAUX DE CONTRÔLE DE LA COPREC RESTENT EN ACTIVITÉ Technique

Publié le par Alain
LES BUREAUX DE CONTRÔLE DE LA COPREC RESTENT EN ACTIVITÉ Technique

Dans un communiqué diffusé ce lundi, les entreprises membres de la COPREC rappellent qu’elles restent mobilisées et encouragent les acteurs économiques en activité à maintenir les évaluations de conformité.

 

Alors que l’état d’urgence sanitaire « impacte toute l’économie française », les organismes tierce partie de contrôle et de certification, « restent pleinement mobilisés auprès des entreprises privées comme publiques, des collectivités territoriales et des professionnels encore en activité ». C’est le message clair que lance les entreprises membres de la Confédération des organismes indépendants tierce partie de prévention, de contrôle et d’inspection, plus connu sous l’acronyme COPREC, dans un communiqué diffusé lundi 6 avril. 

 

« Nos missions sont maintenues durant le confinement au service des acteurs économiques encore en activité et ce, quels que soient les secteurs ou types d’établissements concernés », rappelle la COPREC qui regroupe les principaux bureaux de contrôle, tels que Qualiconsult, Socotec, Apave, Bureau Veritas ou encore Dekra.

 

L’ordonnance « sur la prorogation des délais échus » visée

 

Dès le début du confinement, ces entreprises s’étaient en effet « concertées puis organisées pour s’adapter et assurer la continuité des missions : à distance pour ce qui relève de la préparation des inspections, des analyses, des audits, et toujours in situ en mettant en œuvre toutes les dispositions pour la protection des collaborateurs ».

 

La COPREC va plus loin en estimant qu’il faut « dès à présent les conditions de la reprise économique » et qu’il est « capital d’anticiper ». En effet, l’ordonnance « sur la prorogation des délais échus », qui permet de reporter les inspections prévues durant l’état d’urgence sanitaire aura, selon la COPREC, pour effet induit « un inévitable goulot d’étranglement ». la confédération explique ainsi que les « organismes devront réaliser concomitamment, entre le 24 juin et le 24 aout 2020, leurs activités de ces deux mois et celles relevant des inspections non effectuées entre le 12 mars et le 23 juin 2020 ». 

 

C’est pourquoi, la COPREC « encourage » les acteurs économiques en activité à maintenir les évaluations de conformité durant la période de confinement, « bien entendu en veillant à la mise en place de mesures sanitaires adéquates ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT