MESURES SURFACIQUES DES POUSSIÈRES (PLOMB)

Diagnostics obligatoiresAVANT TRAVAUX/DÉMOLITION

Avant le démarrage de travaux (y compris de démolition), plusieurs diagnostics, « constats » ou « états » doivent être fournis.

ACCÈS RAPIDE

Les mesures surfaciques des poussières, parfois appelées test de la lingette plomb, ont pour objectifs de mesurer la concentration en plomb présente dans les poussières au sol.

Des mesures surfaciques des poussières peuvent être recommandées ou imposées pour :

  • des vérifications à la suite de la constatation de la présence de peintures au plomb dégradées,
  • la surveillance de travaux impliquant des matériaux contenant du plomb (point zéro, autocontrôle sur opérateur, etc.),
  • des contrôles de restitution à la suite de travaux de retrait de peintures au plomb.

Réglementairement, seule cette dernière situation conduit à la réalisation obligatoire de mesures surfaciques (arrêté du 12 mai 2009). Dans ce cas, elles se déroulent en deux phases :

  • la première entre une heure et huit heures après le nettoyage du sol,
  • la seconde huit jours après la fin des travaux.

La concentration surfacique en plomb des poussières prélevées ne doit pas excéder 1 000 µg/m².

Le prélèvement des poussières au sol est réalisé au moyen de lingettes humidifiées par frottis ou essuyage sur une surface de 10 cm². Deux passages sont nécessaires pour optimiser la captation. Les lingettes sont ensuite conditionnées et transmises à un laboratoire agréé Cofrac pour leur analyse.

NOS OFFRES D'ABONNEMENT