LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE (DPE)

DIAGNOSTICs OBLIGATOIREsAVANT UNE LOCATION

Lors de la location d’un logement, plusieurs diagnostics, « constats » ou « états » réunis à la demande des professionnels de l’immobilier dans un dossier de diagnostic technique, doivent être fournis le propriétaire.

ACCÈS RAPIDE

POUR QUELS BÂTIMENTS ?

Le propriétaire doit fournir un diagnostic de performance énergétique au locataire depuis le 1er juillet 2007.

Cette obligation s’applique à la location d’une maison ou d’un appartement situé dans un immeuble collectif à usage principal d’habitation.

Ne sont pas concernés, les constructions provisoires prévues pour une durée d’utilisation n’excédant pas deux ans, les bâtiments indépendants (maison par exemple) dont la surface hors brute est inférieure à 50m² ; ni les locaux qui n’utilisent pas d’énergie pour réguler la température intérieure (chauffage ou climatisation) pour une occupation humaine.

Lorsqu’il s’agit d’un logement situé dans un immeuble collectif, le diagnostic de performance énergétique porte sur les parties privatives du lot.

QUEL DÉLAI DE VALIDITÉ ? QUELLES OBLIGATIONS POUR LE BAILLEUR ?

Le DPE avant location est valable 10 ans. Le DPE doit être annexé au bail lors de sa signature ou de son renouvellement.

À l’origine purement informatif, le DPE est devenu opposable aux tiers depuis le 1er juillet 2021.

De plus, dans le cadre des dispositifs mis en place pour lutter contre les passoires énergétiques, il est prévu d’utiliser le DPE comme un diagnostic de référence pour caractériser les logements énergivores et enclencher des mesures d’incitation, d’obligation, voire des sanctions, à l’encontre des propriétaires. Cela devrait conduire notamment à l’interdiction de mise en location des passoires énergétiques dès 2028 (logements dont la classe énergétique est F ou G).

QUEL CONTENU ?

Le diagnostic de performance énergétique est destiné à comparer et estimer la performance énergétique et environnementale du logement mais aussi des locaux tertiaires (pour les locaux tertiaires, le professionnel devra être titulaire d’une certification DPE avec mention).

Le DPE indique la quantité estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement. Le logement (ou le bâtiment) est classé par une étiquette énergie le situant dans une grille d’évaluation de la performance énergétique et par une seconde étiquette indiquant les émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations d’énergies estimées ou relevées. La classe énergétique d’un bien est définie par la plus mauvaise de ces deux notes. Le DPE est accompagné de recommandations destinées à améliorer cette performance.

Lorsque le logement est situé dans un immeuble collectif (copropriété ou société par exemple) qui bénéficie d’un dispositif collectif de chauffage, de climatisation ou de production d’eau chaude, le bailleur peut, à ses frais, obtenir du propriétaire du dispositif collectif, de son mandataire ou du syndic de copropriété, les informations utiles pour l’établissement du diagnostic à savoir : les caractéristiques techniques du bâtiment et des équipements.

Depuis la réforme du DPE de juillet 2021, la méthode sur factures a disparu sauf pour les locaux tertiaires (DPE mention) au profit d’une méthode conventionnelle (3CL) fiabilisée basée sur les caractéristiques techniques du bâti et des équipements de différents usages (chauffage, production d’ECS, le refroidissement, l’éclairage et les auxiliaires).

NOS OFFRES D'ABONNEMENT

Les autres diagnostics avant-location