ALERTE SUR LES RISQUES SANITAIRES LIÉS À LA PRÉSENCE D'AMIANTE DANS L'EAU POTABLE Technique

Publié le par Alain

Une étude publiée par des scientifiques italiens montre que l’amiante ingéré provoquerait des cancers gastro-intestinaux et colorectaux. En France, 35 000 kilomètres de canalisations en fibrociment font transiter l’eau du robinet.


La découverte récente de fibres d’amiante dans l’eau potable (jusqu’à 700 000 fibres / litre) en Toscane (Italie centrale) suscite des préoccupations sur les risques pour la santé dans les communautés exposées.


Une étude publiée en mars dernier dans la revue « Epidemiologia & Prevenzione » par des scientifiques de l’hôpital de Bisceglie, en Italie, démontre une relation entre l’amiante ingérée et le cancer gastrique et colorectal. « Le risque semble être proportionnel à la concentration de fibres ingérées, dans la mesure de la consommation d’eau individuel, l’exposition à la synchronisation, et à l’exposition possible à d’autres substances toxiques », constatent les scientifiques dans cette étude intitulée « Ingestion d’amiante et cancer gastro-intestinal : un danger possible sous-estimé ».


Or, en France, près de 35 000 kilomètres de canalisations en fibrociment font transiter l’eau du robinet. Beaucoup de ces canalisations ont plus de trente ans et sont dans un état vétuste. Et comme les dossiers techniques n’ont pas été bien tenus, le seul moyen de savoir si une canalisation est en amiante est de réaliser des prélèvements sur les tuyaux, ou éventuellement de retrouver un marquage Eternit.

 

Un enjeu de santé publique encore très sous-estimé par les collectivités en France, comme Italie.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT