LES NORMES DE LA CONSTRUCTION VONT PASSER AU VERT Technique

Publié le par Alain

Information du Moniteur-expert : le COS-Construction – comité d’orientation stratégique qui, au sein de l’Afnor, détermine et conduit la politique de normalisation dans la construction – va réexaminer l’intégralité des normes Afnor pour le bâtiment sous l’angle du développement durable.

« Aujourd’hui, les normes sont d’essences marchandes. A travers cette démarche, il y a une volonté de privilégier une approche sociétale des normes » déclare l’architecte François Pélegrin, président du COS-Construction.
Le chantier est gigantesque. « Pour le secteur de la construction, on estime qu’il y a plus de 5000 normes soit publiées, soit en projet » explique David Amadon, responsable développement construction à l’Unité Afnor Normalisation. « Par ailleurs, celles qui sortent aujourd’hui sont très majoritairement issues de la production des normes européennes ».
A six mois de la prise de la Présidence de l’Union européenne par la France, l’initiative du COS-construction prend donc une dimension toute particulière et devrait, au minimum, lancer un débat.

La première étape de ce vaste projet va consister dans la mise en place d’un tableau de bord qui recensera toutes les normes à réexaminer, ainsi que leur avancement en matière d’harmonisation européenne. Cet état des lieux devrait être disponible courant janvier 2008.
Dans un second temps, des priorités seront dégagées et des groupes de travail composés de professionnels devront relire et classer les normes en deux grandes catégories : les « prédisposées » et les « indisposées » quant à l’application du principe du développement durable. Celles qui ne seront pas solubles dans ce concept pris au sens initial (environnement, accessibilité, économie…) devront alors être réécrites ou abrogées.

Cette initiative s’inscrit dans le prolongement du Grenelle de l’environnement où le secteur du bâtiment est très largement mis à contribution avec comme objectif de diviser par un « facteur 4 » les émissions françaises de CO2 d’ici à 2050. Pour l’atteindre, le ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables, Jean-Louis Borloo avait lancé un défi de taille aux professionnels : réécrire les règles de l’art d’ici à l’été prochain (NDLR : soit une centaine de NF-DTU). Exception faite du délai, qui de l’avis général est intenable, les professionnels de la construction vont donc plus loin en étendant le chantier à l’ensemble des normes du secteur.
Le Moniteur-expert du 26 novemnbre 2007

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT