SONDAGE DIAGACTU : NOS LECTEURS TOUJOURS SATISFAITS ! Technique

Publié le par Alain

Alors que se profile la refonte de notre site, Diagactu a souhaité sonder son lectorat afin de connaitre son avis sur la qualité et le contenu de nos informations. Avec 93% de satisfaction parmi les votants, la veille Diagactu reste plébiscitée par les diagnostiqueurs. Les premiers résultats de notre enquête !

 

Une veille appréciée et reconnue

 

Comme dans nos précédents sondages, les votants portent un jugement très positif sur la qualité de l’information délivrée : 93% des votants se considèrent assez bien ou très bien informés par Diagactu ! Cette reconnaissance se traduit d’ailleurs en termes de fidélité avec 18,5% des votants qui nous consultent depuis la création du site en 2007 et 63% depuis plus de 5 ans, bénéficiant ainsi d’une veille réglementaire validée par l’ensemble des organismes de certification accrédités par le Cofrac sans discontinuité depuis 2009. Ces excellents résultats se confirment dans l’appréciation de la fiabilité, de la pertinence et de la qualité rédactionnelle, critères pour lesquels les votants donnent une note supérieure à 8 sur 10. Si l’appréciation de l’impartialité est également globalement bonne (7,5/10), ce chiffre légèrement en deçà des autres critères est révélateur de certains reproches justifiés ou non (voir ci-dessous). Pour finir, plusieurs diagnostiqueurs ont profité du sondage pour nous remercier de « leur préparer l’information ce qui, sans vous, serait impossible à faire en plus du travail quotidien ».

 

Critères d’évaluation de l’information notés sur 10

 

 

Une pluralité de points de vue insuffisante ?

 

Pour autant, quelques sondés nous reprochent d’accorder trop de place aux fédérations, aux grandes franchises et aux réseaux intégrés, voire à manquer d’un regard critique sur leurs positions. Un constat qui conduit même certains de nos lecteurs à mettre en doute notre indépendance et notre impartialité. Sans nous surprendre, ces reproches méritent bien quelques explications. Il nous paraît en effet important de permettre à vos instances représentatives d’exposer leurs initiatives, instances au sein desquelles des fonctions importantes sont occupées par des patrons de franchises ou de réseaux et dont les marques rassemblent des dizaines de cabinets de diagnostic immobilier. Si la représentativité de la profession est parfois mise à mal, ce n’est pas du fait de Diagactu et l’on pourrait tout autant nous reprocher de manquer de neutralité et de sortir de notre rôle en critiquant les actions des fédérations. Néanmoins, s’il ne nous appartient pas de juger, certaines remarques sont légitimes et nous dressons nous-mêmes le constat de lacunes dans le pluralisme des points de vue exposés sur notre site. Nous veillerons dans le futur site à ouvrir nos colonnes à des positions plus diversifiées.

 

Par ailleurs, si nous comptons plusieurs franchises ou réseaux intégrés parmi nos annonceurs, c’est parce que beaucoup y voient une opportunité de toucher une large audience au sein de la profession. Pour être totalement transparents, la vente d’espaces publicitaires est pleinement intégrée au modèle économique de Diagactu qui s’appuie sur des sources de financement diversifiées. Cette diversification de ressources que nous assumons est la garante de notre indépendance et Diagactu peut s’affirmer comme l’unique veille informative pour les diagnostiqueurs immobiliers à ne pas être portée par un acteur de la filière*.

 

La Newsletter en stand-by ?

 

Plusieurs votants nous font remarquer une discontinuité dans l’envoi des Newsletters et une mise en page actuellement sommaire. Ce désagrément momentané, dont nous nous excusons, est lié à la refonte en cours du site Diagactu qui impacte certains de nos services. Mais nous vous assurons que tout sera rétabli après le lancement du nouveau site d’ici quelques semaines. Vous pourrez alors profiter d’une version améliorée de notre Newsletter.

 

À l’occasion du lancement du nouveau site, Diagactu vous présentera les résultats de notre enquête concernant le contenu et les améliorations attendues. Soyez assurés que nous tenons d’ores et déjà compte de vos attentes et que nous mettons tout en œuvre afin de mieux vous accompagner dans le quotidien de votre métier. Merci encore à tous les participants !

 

*Les éditions Cédille qui publient Dimag appartiennent au groupe ITGA, le site Infodiag est édité par Ex’im.

 

La rédaction.

 

  Panel des participants

  Sondage réalisé du 4 au 10 novembre 2021 sur un panel de 152 votants composés:

  • D’une majorité de diagnostiqueurs à leur compte (75,5%)
  • De 14% de salariés (technicien ou cadre)
  • De 4% de personnes en reconversion ou en cours de création d’activité

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT