STÉPHANE DELOT : « CHEZ LICIEL, NOUS TIENDRONS LES DÉLAIS » Technique

Publié le par Alain

Le fondateur de Liciel Environnement se dit confiant sur son respect de l’échéance de l’entrée en vigueur du nouveau DPE. L’éditeur de logiciels, qui pèse près de 60% du marché des logiciels DPE, sort sa version de démonstration ce lundi. 

 

Alors que les regards se tournent depuis plusieurs semaines vers les éditeurs de logiciels, responsables selon certains d’un risque encore bien réel de report, Stéphane Delot,  fondateur de Liciel Environnement, se dit, lui, confiant. « Chez Liciel, nous tiendrons les délais, nous n’avons pas le choix car le calendrier est imposé par le gouvernement. Mais il reste du travail sur le paufinement du logiciel, les formations et l’accompagnement des diagnostiqueurs. »

 

Liciel Environnement, acteur majeur du marché des logiciels de diagnostics immobiliers, annonce d’ailleurs qu’il sort sa version démonstration de son logiciel DPE ce lundi. Une version non finalisée permettant de découvrir l’outil DPE2020 « en ayant bien conscience qu’il ne s’agit pas de la version finale puisque des modifications du moteur et des cas tests sont encore en cours », précise Stéphane Delot.

 

Tous les éditeurs ne sont pas tous au même niveau de préparation

 

La tache des éditeurs a en effet été compliquée ces dernières semaines par des erreurs relevées dans le moteur et les cas tests confiés tardivement par les pouvoirs publics. A la différence de 2006 lors de la création du DPE et de 2012, année de la dernière évolution majeure du diagnostic, Stéphane Delot  félicite cependant les pouvoirs publics de les avoir davantage accompagnés. « Cette année, on nous a donné plus de 60 cas tests, une méthode, un moteur contenant certes quelques erreurs, et, plus important encore, un forum sur lequel l’ensemble des éditeurs de logiciels peuvent poser des questions et obtenir des réponses officielles ». Ce qui doit permettre de garantir une certaine homogénéité pour tous les logiciels dans leurs interprétations concernant de nombreuses situations rencontrées sur le terrain. 

 

Si Liciel sera donc bien prêt au 1er juillet, d’autres éditeurs ne semblent toutefois pas tous au même niveau de préparation si l’on en croit les échanges sur cette plateforme collaborative mise à leur disposition par la DHUP. Avec le risque de placer certains professionnels dans une situation inconfortable dans moins d’un mois…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT