YANNICK AINOUCHE : « NOUS N’AVONS PLUS LE TEMPS POUR LES QUERELLES DE CHAPELLES » Technique

Publié le par Alain

Le président d’EX’IM s’explique sur la décision de son réseau de quitter la FIDI pour rejoindre la CDI FNAIM à compter du 1er janvier 2020.
 
Yannick Ainouche, pourquoi cette décision de quitter la FIDI dont vous étiez l’un des membres influents ?  


Chez EX’IM nous avons fait le constat qu’aujourd’hui, avec trois fédérations professionnelles, la représentativité de la filière du diagnostic immobilier, qui ne pèse environ que 10 000 à 11 000 collaborateurs, est fortement diluée. Cette situation est dangereuse compte tenu des enjeux pour son avenir. Notre métier n’a qu’une vingtaine d’années d’existence et ses outils, notamment le DPE, le régime de certification Amiante, ou encore la norme NF X46-020, ne sont pas encore stabilisés en matière de réglementation et de modes opératoires. Il est donc primordial de se rassembler afin de travailler de concert avec les Pouvoirs publics pour améliorer les conditions d’exercices de notre métier. Nous n’avons plus le temps pour ces querelles de chapelles.


Alors pourquoi quitter une fédération pour en rejoindre une autre ?


Aujourd’hui, il me paraît indéniable que la CDI FNAIM est un meilleur porte-voix et jouit de la meilleure écoute des Pouvoirs publics. J’en veux pour preuve la présence du ministre du logement, Julien Denormandie, et des parlementaires les plus influents, au congrès de la FNAIM (qui s’est tenu les 25 et 26 novembre à Paris, ndlr), une fédération au sein de laquelle la Chambre des diagnostiqueurs, sous la présidence de Thierry Marchand, a un rôle important.  


En outre, le monde du diagnostic n’est pas isolé au milieu de nulle part ; il fait partie d’une chaîne regroupant plusieurs métiers de l’immobilier. Or qui mieux que la FNAIM, la fédération des transactionnaires et des gestionnaires, pouvait nous accueillir ? EX’IM aspire désormais à participer pleinement aux évolutions réglementaires de notre profession en accompagnant la CDI FNAIM dans ses actions auprès des Pouvoirs publics.

 

Après Diagamter début 2017 et, plus récemment, d.PRO, la Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers de la FNAIM officialise l’intégration du réseau EX’IM.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT