GÉOAMIANTE PUBLIC : FAVORISER LA TRANSPARENCE POUR UNE MEILLEURE INFORMATION DES ACTEURS Technique

Publié le par Alain

L’application mobile gratuite Géoamiante Public développée par Arobiz offre une cartographie du risque amiante destinée aux professionnels comme au grand public. Utilisant une interface intuitive, conviviale et s’adaptant à tous les écrans, Géoamiante Pro se veut volontairement simple d’accès. Les outils et services compris n’en sont pas pour autant limités…

 

Favoriser la transparence pour une meilleure information des acteurs

 

Alors que le ministère du Travail, avec l’appui du pôle amiante de la DGT, s’apprête à lancer une campagne de communication (lire Diagactu – 10/2020) pour rappeler aux propriétaires particuliers leurs responsabilités en matière d’évaluation du risque amiante, l’application Géoamiante Public propose d’ores et déjà de connaître ses obligations en fonction de l’année de construction du bâtiment.

 

Depuis son lancement en version pro, Géoamiante milite pour une évolution législative qui autoriserait une plus grande transparence avec la mise en place d’une base de données qui permettrait aux diagnostiqueurs immobiliers de localiser plus précisément les matériaux contenant de l’amiante, à l’image des outils existants pour les DPE. Mais, pour l’heure, cette information reste inaccessible aux professionnels comme au grand public.

 

Géoamiante Public, mode d’emploi

 

L’application développée par Arobiz est en téléchargement gratuit depuis les stores Apple (iOS) et Google (Androïd). Une fois installée sur son smartphone, 2 options sont possibles :

– se géolocaliser afin de savoir si le bâtiment dans lequel vous vous trouvez a été construit avant l’interdiction de l’amiante en France,

– saisir manuellement l’adresse d’un bâtiment afin de vérifier sa situation relative au risque amiante.

 

En fonction de son année de construction, l’application vous indiquera si le bâtiment est concerné ou non par le risque amiante et vous permettra de prendre contact gratuitement avec un diagnostiqueur disposant d’une certification amiante avec mention afin d’être conseillé dans les démarches à suivre.

 

Enfin, si le bâtiment n’est pas référencé, chaque utilisateur peut alimenter la base en mentionnant, s’il la connaît, la date de délivrance du permis de construire initial et ainsi contribuer à l’amélioration de l’information.

 

Comment cela fonctionne ? 

 

Le système de Géoamiante Public s’appuie sur la  date de délivrance des permis de construire pour définir le risque potentiel. Vert, le risque est  faible, orange, il est modéré. Rouge, le risque est 

élevé. 

 

Toutes constructions (immeubles, maisons individuelles) réalisées avant 1997 présentent un  risque amiante élevé. En cas de travaux, elles  doivent faire l’objet d’un repérage amiante avant  travaux (RAT). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT