LA DÉLICATE REPRISE DES ORGANISMES DE FORMATION ET DE CERTIFICATION Technique

Publié le par Alain
LA DÉLICATE REPRISE DES ORGANISMES DE FORMATION ET DE CERTIFICATION Technique

Au même titre que les diagnostiqueurs, les organismes de formation et de certification redémarrent leur activité ce lundi dans des conditions sanitaires très particulières et dans un contexte réglementaire instable.


Les centres de formation continue peuvent de nouveau accueillir leurs stagiaires. Néanmoins, cette reprise des formations en présentiel dépendra de la capacité de l’organisme à respecter des règles sanitaires minimales. Un guide pour les salariés et employeurs des organismes de formation, élaboré avec les organisations professionnelles du secteur, a été rendu public mardi 5 mai par le ministère du Travail.


Ainsi, ces organismes sont invités à mobiliser le télétravail et les outils collaboratifs à distance, notamment en privilégiant l’utilisation des outils de communication à distance par les apprenants (e-learning, formations à distance, etc.) et en développant les outils d’évaluation numérique.


Quand la formation à distance n’est pas possible, les stagiaires sont tenus de respecter les gestes barrières, notamment les mesures de distanciation. L’organisme doit par exemple espacer les chaises et bureaux de la salle de formation et, au besoin, utiliser des marquages, rubans, barrières physiques pour délimiter des zones sécurisées.


Les espaces de contact (animation en sous-groupes rapprochés, accueil avec viennoiseries dans un récipient commun, etc.) sont proscrits. L’organisme doit demander aux stagiaires de venir avec une bouteille d’eau individuelle ou une gourde, ou prévoir des bouteilles d’eau individuelles avec les initiales du stagiaire. La manipulation de documents doit être limitée en optant autant que faire se peut pour la dématérialisation. Du gel et des mouchoirs individuels pour les stagiaires devront être également prévus.


Rappelons que seuls 15 organismes de formation sont actuellement certifiés pour former les diagnostiqueurs.

 

Des sessions d’examens de certification en petit groupe

 

Quant aux certificateurs accrédités par le Cofrac dans le domaine du diagnostic immobilier, ils s’organisent également pour reprendre les examens de certification initiale et de recertification dans des conditions sanitaires satisfaisantes. A titre d’exemple, DEKRA Certification prévoit des sessions d’examen en petit groupe (environ 5 personnes par salle). L’organisme demande par ailleurs aux candidats d’apporter le nécessaire pour se protéger et protéger les autres (masque, visière, gants, etc.) ainsi que leur propre stylo, calculatrice, ordinateur / tablette, etc. Dans la salle d’examen, une surface de 4m² minimum par candidat est prévue, tandis que l’examinateur sera équipé à minima d’un masque de protection et respectera les règles d’hygiène sanitaire. Pour l’examen, l’examinateur distribuera des documents papier n’ayant été utilisé par aucun autre candidat auparavant et lorsque le candidat aura complété un document ou terminé une partie d’examen, il remettra les documents sur un coin de table.
D’autres certificateurs, dont I.Cert, ont prévu de faire passer les oraux par téléphone.


A noter que, pour le moment, la DHUP n’a encore pris aucun texte définissant officiellement les modalités de prorogation des échéances réglementaires des certifications des diagnostiqueurs. Le principe d’un décalage de six mois toutes ces échéances réglementaires de certification (examens et surveillances) semble pourtant acté et la plupart des certificateurs ont mis en place un plan de continuité d’activité permettant aux personnes de maintenir leurs certifications, dans toute la mesure du possible.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

NOS OFFRES D'ABONNEMENT